Comment les Européens arment les miliciens syriens.. en catimini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment les Européens arment les miliciens syriens.. en catimini

Message  Admin le Jeu 21 Fév - 17:40

L’équipe du site

Les miliciens à l'aéropot JarrahUne chose est sure, sur le terrain, les Occidentaux font tout pour porter en aide aux miliciens de l’insurrection syrienne. Et contrairement aux assertions de leurs dirigeants qui ne cessent de répéter à Bruxelles qu’ils ne sont pas parvenus à un consensus sur l’armement de la rébellion syrienne, leur aide ne se borne pas aux armes non létales, ni aux appareils de communication sophistiquées, ni aux entrainements des miliciens! Elle comporte surtout des armements de toutes sortes. De plus, il semble que les milices salafistes takfiris d’Al-Qaïda bénéficient de leur générosité, nonobostant les allégations occidentales qui prétendent le contraire.

Selon le correspondant du journal libanais AsSafir en France, Mohammad Ballout, citant une source française proche des services de renseignements français, le département étranger des services de renseignements français travaille aussi bien de l’intérieur de la Syrie que des régions frontalières. Certaines de ses unités se trouvent au Liban, dans la région de la Bekaa. Alors que d’autres collaborent avec leur homologues américains et britanniques dans le cadre d’une cellule d’opération communes en Turquie.
C’est grâce à leur coopération que la bataille des aéroports est menée au nord de la Syrie.

Les Français disent ne pas vouloir aider les miliciens islamistesAssurant que les Français utilisent une partie du budget spécial consacré aux opérations à l’étranger pour fournir aux miliciens des appareils sophistiqués de communication, ainsi que des armements, cette source française n’explique pas pourquoi les Occidentaux n’envoient pas des armements de leur fabrication et préfèrent ceux fabriqués en Russie, acheminés par voie maritime de la Libye en particulier.
Sachant que les armements libyens du temps de Kadhafi ressemblent le plus à ceux de la Syrie, les occidentaux voudraient-ils de la sorte laisser croire que les armements ont été confisqués à l’armée syrienne ?

La source française précise que les Occidentaux ont envoyé aux miliciens de l’artillerie lourde et des appareils sophistiqués non identifiés, et veille à signaler qu’ils évitent de leur fournir des missiles sol-air, au motif qu’ils craignent qu’ils ne tombent entre les mains du front al-Nosra et des autres groupuscules djihadistes.

On se demande comment ils parviennent à faire la distinction, surtout que le nord syrien est infesté par les miliciens d’Al-Qaïda, lesquels de surcroit ont joué un rôle prépondérant dans la bataille des aéroports. On se demande aussi comment les Occidentaux ont-ils supervisé cette bataille, sans collaborer avec eux. Cette position opaque est corroborée par le traitement médiatique aussi suspecte, consacrée par les agences de presse occidentales dont l’AFP à ces milices, présentées comme étant des djihadistes, omettant de rappeler leurs liens avec Al-Qaïda !


Massacre à Chaddadé: 150 employés tués


La société de pétrole syrienneUn massacre a été commis dans les champs pétroliers de la localité Chaddadé, occupée par les milices de l’opposition armée dans le gouvernorat de Hassaké.

Selon Syria Truth, citant une source kurde, entre 140 et 160 employés, ingénieurs et ouvriers travaillant dans la société pétrolière de la localité ont été tués ensemble la nuit du 15 février dernier.

Riad TurcDate à laquelle les milices du Front al-Nosra d’Al-Qaïda, celles du dirigeant tribal Nawwaf Bachir (le représentant du membre au Conseil Nationale syrien Riad Turc ), et des bandes armées turques affiliées à Salah Badreddine et ou courant du Futur kurde ont pris d’assaut cette localité.

500 employés des sociétés pétrolières ont été enlevés sur le champ et emmenés vers le bâtiment du Lycée professionnel pour les filles. Les miliciens sont allés aussi rechercher certains employés chez, eux, perquisitionnant leurs maisons, et les enlevant en chemises de nuit.
Selon Syria Truth, les enlèvements et les interrogatoires se faisaient en fonction de listes préparées à l’ avance, sur des critères confessionnels.
150 d’entre eux ont été mis de côté, puis emmenés à proximité du fleuve al-Khabour, situé à quelques centaines de mètres à l’est de la localité. Ils furent abattus aux mitrailleuses et certains d’entre eux ont été égorgés. Leurs familles ont pris la fuite en direction de la ville de Hassaké.

Bien entendu, cette information n'a pas été couverte par les agences internationales.

Admin
supermoderateur
supermoderateur

Nombre de messages : 739
Age : 43
Date d'inscription : 21/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://zeforum.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum